Personnalités

Mon enseignement est issu bien évidemment d’une lignée de transmission au sein de la Fédération Française de Hatha-Yoga. Tout enseignant de yoga y reçoit un enseignement philosophique basé notamment sur les grands textes de l’Hindouisme. Les stages nationaux FFHY accueillent aussi régulièrement des Swamis venus de l’Inde, ou des Swamis occidentaux ayant reçu un enseignement spécifique en Inde.

Sri Mahesh

Sri Mahesh

Ayant commencé la formation de professeur de yoga en 2004, j'ai peu connu Shri Mahesh (fondateur de la Fédération Française de Hatha-Yoga), car il s’est éteint en août 2007. J’ai cependant eu la chance de participer au Congrès National de Yoga à Bitche en 2006 - le dernier stage national de 6 jours qu’il ait animé et dirigé.
 
Lors d’une séance de postures de fin de matinée il m’a « posée » dans la posture du lotus, et au-delà dans une réconciliation avec moi-même, puis dans un chemin, dont je découvre jour après jour la richesse. Et surtout depuis que je transmets cette discipline, séance après séance se vérifie la justesse de son enseignement, dans le respect du corps, de l’esprit, dans cette ré-harmonisation en profondeur de l’être vers laquelle nous mène le Yoga Traditionnel.
biographie

Swamini Umananda

Celle qui m’inspire le plus est sans nul doute Swamini Umananda, de la Chinmaya Mission France. Elle dispense son enseignement avec clarté et présence, la présence du cœur, la simplicité vraie qui touche l’âme. Et si étudier est important, la partie la plus riche commence une fois qu’il s’agit de mettre en pratique dans notre quotidien, un enseignement reçu, car la vie est dans le monde, celui de notre culture, avec un appui sur une discipline permettant de vivre mieux ce que nous avons à vivre.
site web

Amma - Mata Amritanandamayi

Connue sous le nom de Amma, "Mère" en hindi, fondatrice de l'ONG "Embracing the World" à but humanitaire et écologique dont le siège est au Kérala (Sud-Ouest de l’Inde), elle est une figure spirituelle contemporaine de l’Inde.
Amma parcourt le monde pour y proposer des assemblées au cours desquelles elle prend des milliers de personnes dans ses bras. J’ai d’abord pendant quelques années simplement goûté sa présence, l’énergie de jours passés dans les gradins du Zénith à Toulon (83) qui l’accueille chaque année en novembre. Jusqu’au jour où j’étais prête à recevoir cette étreinte, appelée le Darshan. C’est un moment qui ne se dit pas, mais qui se vit pleinement, différemment chaque fois.
site web

Edith et Swamini

Amma

« L'action juste entreprise avec dévotion développe un complet détachement dans le cœur de l'individu, comme s'il était un simple spectateur de ce qui se passe en lui et autour de lui. Quand il atteint ce détachement, il observe ses activités les voyant comme une parcelle du monde s'agitant autour de lui. Il est empli de la sérénité nécessaire pour la pratique de la contemplation ».
Shankara

Sa Sainteté le Dalai Lama

Matthieu Ricard et enfants

Sa Sainteté le Dalai Lama

Lors de mes voyages récents au Népal, je me suis à maintes reprises posée sur les marches des gompa (monastères) perchés en haut d’une montagne. Je me suis recueillie en leur sein, y trouvant un havre d’une paix indescriptible, au-delà de ce que j’ai pu éprouver dans d’autres lieux sacrés. Naturellement, mes pas se rapprochent aussi des enseignements et de la présence de Sa Sainteté le Dalai Lama. L’altruisme a peu à peu posé sa teinte sur les couleurs du tableau de ma vie, des termes comme se mettre au service des autres, aider, écoute compatissante, compréhension, ont pris sens… et mon chemin se déploie différemment grâce à tout ceci. site web

Matthieu Ricard

Moine Buddhiste, auteur et photographe Matthieu Ricard a co-fondé l’association Karuna Shechen sur la base d’un idéal de "compassion dans l’action". L’intégralité de ses droits d’auteur et des bénéfices de ses activités est reversée à Karuna Shechen. site web
Matthieu Ricard vit et travaille depuis 40 ans dans la région himalayenne. Ses ouvrages qui m'ont marquée sont : "Plaidoyer pour le Bonheur", "La citadelle des Neiges", "Le moine et le Philosophe". Son blog propose de nombreuses pensées. blog.

Un passage de « Plaidoyer pour le Bonheur » est une de mes références intérieures.

Un homme marche sur une plage couverte de millions d’étoiles de mer qui meurent au soleil. À chaque pas, il ramasse une étoile et la rejette à la mer. Son camarade qui le regarde lui fait remarquer : " Te rends-tu compte qu’il y a des millions d’étoiles de mer sur la plage ! Si louables soient-ils, tes efforts ne font aucune différence ". Et l’homme, tout en jetant une étoile de plus à l’eau, de répondre : " Si, pour celle-ci, cela fait toute la différence ! "

Jean Yves Leloup

Thich Nhat Hanh

Jean Yves Leloup

Docteur en philosophie, psychologie et théologie, écrivain, conférencier, dominicain puis prêtre orthodoxe, je l’ai découvert au travers de son ouvrage « L’Assise et la Marche » que je lisais en préparation de la première semaine de yoga et Marche en montagne que j’organisais. J’ai découvert dans ses écrits un enseignement en résonnance avec celui du yoga.
site web

Thich Nhat Hanh

Moine bouddhiste vietnamien, écrivain, poète, défenseur de la paix et militant contre la guerre du Vietnam (ce qui l’a conduit à l’exil en France), Thich Nhat Hanh figure, après le Dalaï Lama, parmi les personnalités les plus engagées du bouddhisme dans le monde occidental. Je trouve dans ses écrits infiniment de simplicité et de paix, et des moyens simples de vivre de manière plus présente à ce que je fais. Il est de ceux aux pieds duquel j’aimerais m’asseoir pour écouter, recevoir, apprendre et laisser être. site web


« Être en harmonie, c’est être en relation consciente et aimante avec ce qui est... L’harmonie suppose un rapport "musical" au monde, une mise en résonance, un accord.
 S’accorder au monde est un lent travail d’ajustement qui suppose une qualité d’Ecoute, une attention de tout l’être qui n’est pas banale... 

Avant de vouloir s’harmoniser au monde et aux autres, sans doute faut-il être d’abord en harmonie avec soi-même.
 Un instrument déréglé, comment pourrait-il s’harmoniser avec un autre instrument, lui-même en plus ou moins bon état ?
 Prendre soin de son instrument, harmoniser en nous la tête, le corps et le cœur, c’est la première condition pour que l’harmonie soit possible ; s’il n’y a pas de paix à l’intérieur des hommes comment y en aurait-il à l’extérieur ? L’harmonie peut advenir, les discordances elles-mêmes sont à intégrer dans une plus haute partition où l’oeuvre de chacun, enfin reconnue, collabore au bien-être du Tout... »

Jean Yves Leloup